La connaissance de l’environnement hyperbare ne date pas d’hier. Leur origine et théorie date d’il y a plusieurs millier d’année ! On c’est qu’il y a 4500 ans avant J-C, les chasseurs de perle rare connaissait déjà les bases théoriques touchant les profondeurs des océans lorsqu’il allait eux même en retenant leur souffle dans des zones profondes. J’imagine que de génération en génération ces connaissances devaient se transmette probablement après quelque pertes humaines.

 

Même Alexandre le grand relate 320 ans avant J-C avoir utiliser de gros baril de verre pour descendre dans l’eau. Même Léonard Da vinci dans les année 1500 à produit quelques esquisse de machine pouvant allez dans les bas fond des océans.

 

Les premiers caisson hyperbare eux on vue le jour dans le milieu des année 1600. Un britanique nommé Henshaw créa un espèce de dome pouvant créer un environnement hyperbare par air comprimé. Il pouvait même faire l’inverse et créer un environnement hypobarique et ce seulement avec de l’air ambiant sous pression. On n’y traitait alors des problème chronique. (hypobarique créé un atmosphère en haute altitude)

Vers la fin du 18esciècle, on commence à utiliser les chambres hyperbare à des fin thérapeutique. Vers 1834, il eu un regain d’intérêt concernant l’hyperbare et les Français de France on mis au point des espèces de bains à air comprimé qui sont précurseur des chambre hyperbare que nous connaissons de nos jours. On les utilisaient pour les troubles pulmonaires et autre infections. On c’est vite rendu compte que l’hyperbare avait un grand impact sur l’énergie et le bien-être générale des gens.

 

En 1860, la première chambre hyperbare répertorié en amérique du nord à été installé en Ontario, au Canada ! Ça n’a prit qu’une année pour que nos voisins du sud installe une chambre à leur tour dans l’état de New-York. On s’en servait alors pour traiter les troubles nerveux.

 

Jusqu’à la fin du 19esciècle, plusieurs essaie et test seront fait sur l’effet de l’hyperbare sur le corps et les bases physiologique seront alors établie ainsi que tout ce qui touche la toxicité de l’oxygène sur le corps humain.

 

En 1877, un Français créa la première machine hyperbare portable. Vue l’immense succès de son invention et les nombreuse opération et test réussi avec celle-ci, on planifia de pousser la chose encore plus loin. Un grand projet touchant plus de 300 personnes fut planifié. C’était merveilleux! Malheureusement, les tests nuent pas lieux puisque celui-ci mourra de façon « nébuleuse » dans son institue.

Autre cas très intéressant c’est produit vers 1920. Orville J. Cunningham construisit des chambres hyperbare pour traiter toute sorte de pathologie. Il avait un grand succès mais malheureusement, un bris mécanique dépressurisa tout son système et plusieurs de ces patients mourus !! Par contre, Cunningham croyant toujours en hyperbare, en 1928 il fit construire un hopital tout de métal de type « hotel » en forme de sphère. On dit qu’il a guérit 173 sur 175 de ces patient atteint de la syphilis et ce sans péniciline. Il obtint un succès fou sur un tas d’autre pathologie dégénérative. Les gens venaient habitée quelques jour dans l’hotêl à environnement hyperbare. Malheureusement, la FDA on discrédité ces recherches et l’on attaqué de toute part. Finalement, ils eut raison de lui car sont hopitale hyperbare fut détruit vers les années 40 pour permettre l’utilisation de tout le métal à des fin gouvernemental… la 2eguerre mondiale…

 

Après la 2eguerre mondial, l’armée américaine à commencé à s’intéresser au traitement hyperbare et fut plusieurs test. Par la suite, vue les résultats très prometteur l’université d’Amsterdam fit construire également des caissons hyperbare.

 

En 1967, « Undersea Medical Society » maintenant connue sous le nom de «Undersea hyperbaric & Medical Society » (UHMS) fut formé. Ils s’occupe de reviser divers étude et d’approuver qu’elle et qu’elle pathologie est approuvé. Le problème, c’est que sait une société à but non lucratif et parfois on n’a l’impression que les approbations tardent à arriver malgré les nombreuses recherche. Pour l’instant à ce jour, il y a seulement environs 13 ou 14 pathologie reconnue. Et cette liste n’a jamais été revisé depuis plusieurs décennie. Celle-ci ne peuvent être traité que par des médecins spécialiste en hopitale seulement pour être rembourser par l’état.

 

Il faut quand même comprendre que la journée ou d’autre pathologie tel que la paralysie cérébrale, la maladie de lyme et même certain cancer seront approuvé, cela aura pour effet d’engorger encore plus les hopitaux et s’il autorise et finance les traitements hyperbare à la maison, le coût pour les équipement serait astronomique !

 

Probablement qu’à moyen et long therme, le gouvernement en serait gagnant mais à court therme trop de dépense au budget et moins dans les poche de « l’establishment ». De plus, fait ample plus étrange, cette liste de pathologie n’a pratiquement pas changé depuis les 40 dernières années!?

 

En 1972, le Dr. Richard A. Neubauer ouvre un des premiers centre hyperbare au états-unis. Il dédia sa vie au recherche de toute sorte et est considéré comme le père fondateur de l’hyperbare en neurologie. Plusieurs de ces recherches démontre l’efficacité de l’hyperbare mais malheureusement, encore à ce jour, plusieurs septique discriédite encore ces recherches.

 

Dr. Paul Harchest également un des grands chercheur dans le domaine de l’hyperbare au états-unis et il a effectué plusieurs recherche extrêmement intéressante dans le domaine.

 

De nos jours, il y a des centaines et des centaines de clinique hyperbare au états-unis et seulement quelque unes au canada… Pour donner une idée, au moment ou je tappes ces lignes, il y a au québec que 3 ou 4 hopitaux avec une chambre hyperbare et une main suffit pour compter les cliniques privée qui en possède. Léger retard de notre part si vous me demandé mon avis…